Compte personnel de formation (CPF) : mode d’emploi

Dans un an, le CPF remplacera le DIF (droit individuel à la formation). Il a été conçu pour inciter les salariés à prendre en main leur formation et pour faciliter une démarche d’apprentissage tout au long de la vie. Focus sur un dispositif qui va bientôt faire partie de notre quotidien.

 

Qu’est-ce que le Compte Personnel de Formation (CPF)

A compter du 1er janvier 2015, le CPF va remplacer le DIF. Il s’agit d’un compte, qui suit chaque individu tout au long de sa carrière, de son entrée sur le marché du travail à sa retraite.

A combien d’heure de formation le CPF donne-t-il droit?

 

Le CPF permet de capitaliser 20 heures de formation par an (voire plus selon les conventions collectives de certains secteurs). Le nombre d’heure est plafonné à 150 sur neuf ans. Cela veut dire que les six premières années, les salariés cotisent 20 heures, puis, s’ils ne les ont pas utilisées au bout de six ans, ils ne cotisent plus que 10 heures pendant trois ans. Ce dispositif a pour objectif d’inciter les salariés à se former tout au long de leur carrière et régulièrement.

Que se passe-t-il quand un salarié quitte son entreprise ?

Le compte personnel de formation suit le salarié tout au long de sa carrière. Si celui-ci quitte son entreprise, il part avec son compte et ses heures de formation.

Si le salarié se retrouve au chômage, il ne cotise plus sur son CPF, mais il peut justement utiliser ses heures pour monter en compétences et retrouver plus facilement un emploi.

Qui décide d’utiliser le CPF (quand on est salarié) ?

 

Comme avec le DIF, le choix d’utiliser le CPF revient au salarié. Il a alors deux possibilités:

- Il veut se former en dehors de ses heures de travail: il n’a rien à demander à son employeur et peut s’inscrire à la formation de son choix sans son autorisation

- Il veut se former sur ses heures de travail: il doit impérativement obtenir l’autorisation de son employeur pour cela. L’entreprise a un mois pour répondre à ce type de demande. Si elle laisse passer ce délai, la formation est considérée comme étant acceptée.

Quelles formations peut-on suivre avec le CPF quand on est au chômage?

 

Pour les demandeurs d’emploi, le CPF a pour objectif de développer des compétences reconnues par l’administration comme étant «en tension» sur le marché du travail. Les chômeurs pourront choisir leur formation dans une liste prédéterminée par les pouvoirs publics.

A noter que les compétences telles que les langues ou l’informatique font partie des compétences considérées comme «en tension» par l’administration.

Comment faire on ne dispose pas d’assez d’heures sur son CPF ?

 

Si un salarié souhaite suivre une formation mais qu’il lui manque des heures, il a deux possibilités pour «abonder» son CPF.

- Il peut compléter lui-même le nombre d’heures manquantes.

- Son entreprise peut également abonder son compte.

Pour les demandeurs d’emploi, il existe également deux solutions pour abonder son CPF:

- Le compléter soi-même, comme les salariés

- Pôle Emploi et d’autres organismes (Conseil régional, départemental, etc) peuvent compléter les heures manquantes sur le CPF.

Le CPF a pour objectif de fluidifier les démarches de formation, notamment pour les demandeurs d’emploi. «C’est un outil qui responsabilise les salariés, se réjouit Emmanuelle Pérès, déléguée générale de la Fédération de la Formation Professionnelle (FFP). Il parie sur l’intelligence des gens et leur donne du pouvoir sur leur parcours de formation ».

Source : www.cadremploi.fr